Le 15 mars Anissa et Maé nous rejoignent pour 2 super semaines de voyage en bus dans le sud de l’Iran. Au programme : kashan, Yazd, Kerman, Shiraz et Isfahan. On est super excité de les retrouver et content de faire une pause avec les vélos. Et puis il faut dire que dans leurs valises, elles nous ramènent un bon kilo de fromage haaaaa !  De quoi se faire une soirée-orgie-fromage ! On avoue après 7 mois, le fromage français ça nous manque. 😀

Après une journée de repos sur Téhéran, direction le sud, en bus. Les bus iraniens, ceux qu’ils appellent vip, sont ultra confortables.

 

Sur les toits de la ville de Kashan

Dans la ville rouge d’Abianeh

Après Kashan, direction Yazd la ville du désert. On a eu un gros coup de cœur pour cette ville très bien conservée, avec ses maisons en torchis et ses mosquées bleus.

Quelques jours après notre arrivée sur Yazd, les Iraniens fêtes Noruz, le nouvel an perse. Nous passons en 1397. 1 semaine avant Noruz les iraniens se réunissent en famille pour un repas et sautent par dessus un feu en prononçant des paroles pour la nouvelle année. Cette tradition zoroastrienne est fortement ancrée en Iran. Toutes les communautés s’y prêtent. Le zoroastrisme était la religion dominante en perse avant l »arrivée des arabes qui par la force imposèrent l’islam en 633. Malgré les persécutions, certains perses refusèrent de se convertir. Il reste encore une communauté zoroastrienne active en Iran.  A cette occasion 2 semaines de vacances sont prévues, où les familles iraniennes rendent visite à leur proches.

Les tortues dans la mosquée de Yazd. Pendant que les filles ont eu le droit à un cours sur comment mettre le tchador nécessaire pour rentrer dans la mosquée (oui c’est pas aussi évident que ça en a l’air) Gab a eu le droit à une discussion assez marrante avec un mollah.

Une des mosquées de Yazd

Près de Kerman, on part pour une expédition de 3 jours dans le désert avec un chauffeur et un guide qui parle anglais. Même si cette excursion est chère en comparaison au niveau de vie iranien, ça été une de nos plus belles expériences en Iran.

Premier jour : visite d’un canyon près de Kerman

Petite balade dans le canyon rouge

Le soir on dort à la belle étoile dans le désert du Dash E Lut. La première nuit un renard du désert est venu prés de nous pour chiper les épluchures des légumes qu’on avait laissé de coté.

Le deuxième jour on visite le désert noir. C’est en fait un plateau qui est recouvert de roche volcanique.

Deuxième jour : Pour une fois c’est Gabriel qui porte le voile ! Dans le désert noir, un des endroits les plus chaud de la planète (70°C)

Deuxième jour : Nuit à la belle étoile dans le désert Dash e Lut

Troisième jour on passe par quelques dunes de sables avant d’aller faire trempette dans une oasis, mais toutes habillées pour les filles bien sur. Et on termine par la visite d’une ancienne cité entièrement construite en terre.

Les impressionnantes villes en terre qui sont vieilles de plusieurs siècles.

Après Kerman, on part pour Shiraz. Cette grosse ville hyper dense nous a moins charmé que Yazd. On retiendra surtout la visite de Persepolis créée par Darius et détruite par Alexandre le Grand.

Persépolis près de la ville de Shiraz

En remontant sur Téhéran, on fait un stop par Isfahan. Mais cette ville mythique, nous impressionne moins que Yazd. Il semble que seule la grande place principale ait résisté au construction en béton et enseigne lumineuse. Au delà il est difficile d’imaginer l’Isfahan du temps d’Avicenne.

De retour sur Téhéran, et après des au-revoirs difficiles, les filles nous quittent pour le pays du fromage.

On est encore bloqué 1 semaine sur place pour finir les quelques tracasseries administratives.